Bernier Beaudry, avocats d'affaires
Publications

Accueil > Le droit des affaires en bref :
Publications
> La conformité, une opportunit...

La conformité, une opportunité!

Si vous êtes un entrepreneur québécois, vous êtes probablement très actif, possiblement débordé ou carrément surchargé. Pourquoi se plaindre de cet état de fait  quand la prospérité est au rendez-vous? Par contre, cette situation explique, en partie, pourquoi trop peu d’entreprises se dotent d’un processus de conformité interne.

En général, on associe les processus de conformité internes aux grandes entreprises, pourtant elles ont leur place au sein des PME. Se doter d’un processus de conformité interne est moins complexe que vous ne le pensez et les avantages sont nombreux. Un processus de conformité interne améliore les communications. En effet, les messages transmis par la direction sont généralement plus clairs et mieux reçus. Un processus de conformité ramène aussi les valeurs de l’entreprise à l’avant-plan, ce qui peut être une source de mobilisation pour les employés. Également, on gagne en efficacité. Des règles claires et des conséquences claires laissent moins de place à l’interprétation et aux nombreuses pertes de temps qui en découlent. Finalement, ce processus permet d’appliquer un vieil adage toujours d’actualité. La discipline peut remplacer bien des qualités, mais aucune ne remplace la discipline.

Évidemment, la décision de mettre en œuvre un processus de conformité interne demande une implication des dirigeants de l’entreprise, mais ce temps investi est rentabilisé. Les différentes étapes qui mènent à un processus d’implantation peuvent varier d’une entreprise à l’autre, mais outre l’implication et l’engagement de la direction, il y a l’élaboration d’un concept, le choix du contenu et surtout la communication des nouveaux processus. Finalement, les éléments les plus importants sont souvent les plus négligés, soit le contrôle et le suivi.

Si vous êtes tenté par les opportunités que représente la conformité, n’hésitez pas à communiquer avec nous. 

< Retour à la liste

Saviez-vous que…

Il y a plus de 25 ans, afin de pouvoir intervenir dans les dossiers d’immigration urgents, le gouvernement fédéral a instauré des quarts de garde sur une base volontaire à ses employés juristes. Ces derniers pouvaient s’inscrire à ces quarts de garde, ce qui assurait leur disponibilité et leur présence le soir après les heures de travail ainsi que la fin de semaine. La rémunération habituelle de ce service était des primes d’heures supplémentaires ou bien des congés payés pour les heures de garde.

Go

Du nouveau

L'équipe de Bernier Beaudry s’agrandit encore!

Go

Droits réservés 2018 © Bernier Beaudry inc.   |   Agence Web, marketing et multimédia : Image de Mark, marketing stratégique