Bernier Beaudry, avocats d'affaires
Publications

Accueil > Le droit des affaires en bref :
Publications
> La RSE, c’est aussi pour les...

La RSE, c’est aussi pour les PME

La responsabilité sociétale des entreprises existe depuis maintenant plusieurs années et bien que le concept soit en constante évolution, il reste encore et toujours l’apanage des grandes entreprises. Pourtant, les PME auraient tout avantage à s’y intéresser. Voyons pourquoi.

Toute PME peut retirer des bénéfices en s’intéressant à sa responsabilité sociétale. Le plus rentable est d’en faire un projet d’équipe qui sera mobilisateur. Les retombées pour l’entreprise sont multiples. Cela permet, notamment de poser un regard critique sur la gestion des dépenses, le choix des fournisseurs et l’offre de produits ou de services de l’organisation. L’exercice permet aussi de ramener à l’avant-plan les valeurs que prône l’entreprise et, élément non négligeable, cela contribue à augmenter sa crédibilité voire même sa notoriété.

Cette démarche en plus d’être bénéfique pour l’organisation rejaillira sur l’ensemble de la communauté de façon très positive.

Précisons que la responsabilité sociétale est une notion large. On peut la définir de plusieurs façons, mais la plupart des experts s’entendent pour dire qu’il s’agit des liens d’une société avec tous ses intervenants. Par intervenants, on entend les actionnaires, les employés, les fournisseurs, la collectivité et même les compétiteurs. L’expression partie prenante est souvent utilisée pour désigner ces entités. Quant aux liens, ils sont de natures diverses. Il peut s’agir d’investissement à vocation communautaire en passant par la création d’emploi jusqu’au développement durable.

Rappelons aussi que la responsabilité sociétale n’est pas un état de fait, mais bien une démarche qui demeure en constance évolution comme l’amélioration continue.

Pour les plus courageux, il existe même une norme ISO sur le sujet.

En terminant, si vous hésitez encore, rappelez-vous que se soucier des liens avec sa communauté n’est jamais du temps mal investi.

< Retour à la liste

Saviez-vous que…

Il y a plus de 25 ans, afin de pouvoir intervenir dans les dossiers d’immigration urgents, le gouvernement fédéral a instauré des quarts de garde sur une base volontaire à ses employés juristes. Ces derniers pouvaient s’inscrire à ces quarts de garde, ce qui assurait leur disponibilité et leur présence le soir après les heures de travail ainsi que la fin de semaine. La rémunération habituelle de ce service était des primes d’heures supplémentaires ou bien des congés payés pour les heures de garde.

Go

Du nouveau

L'équipe de Bernier Beaudry s’agrandit encore!

Go

Droits réservés 2018 © Bernier Beaudry inc.   |   Agence Web, marketing et multimédia : Image de Mark, marketing stratégique