Bernier Beaudry, avocats d'affaires
Publications

Accueil > Le droit des affaires en bref :
Publications
> Se lancer en affaires!

Se lancer en affaires!

Plusieurs personnes rêvent soit d’être leur propre patron, de créer l’invention du siècle, de fournir un service non desservi ou tout simplement de faire mieux ce qui se fait déjà. Bref, de se lancer en affaires! Les gens qui décident de concrétiser ce rêve sont peu nombreux, mais ô combien importants pour la société québécoise!

Ces entrepreneurs ont toutefois un grand défi à relever. En effet, au Québec, il n’y a qu’environ 50 % des entreprises qui survivent au cours de leurs cinq premières années d’existence[1]. Ainsi, il est important de démarrer son entreprise sur une base solide afin de maximiser ses chances de succès.

Sur le plan juridique, consulter un avocat en droit des affaires au préalable vous apportera un net avantage à plusieurs niveaux.

Premièrement, vous aurez à choisir sous quelle forme légale vous désirez opérer votre entreprise. Plusieurs critères seront à considérer avant de faire ce choix tel que le type d’activités, le but de l’entreprise, le nombre de personnes impliquées ou encore le financement recherché. Que ce soit une entreprise individuelle, une société en nom collectif ou une société par actions, pour ne nommer que celles-là, chaque forme légale possède ses propres avantages et désavantages, il est donc important de les comprendre afin de faire le bon choix.

Vous aurez ensuite à respecter certaines étapes légales et administratives pour vous assurer de la constitution et de l’immatriculation, le cas échéant, de votre entreprise. Si plusieurs personnes sont impliquées dans votre projet, votre avocat pourra également vous aider dans la rédaction d’un contrat d’association ou d’une convention entre actionnaires afin d’assurer à court et long terme la cohésion au sein de l’entreprise.

Ensuite, si vous vous lancez en affaires en achetant plutôt une entreprise déjà existante, votre avocat pourra vous accompagner dans le processus d’achat. Une vérification diligente de l’entreprise est, la plupart du temps, conseillée. De plus, la rédaction notamment d’une convention d’achat-vente par un avocat en droit des affaires vous permettra de minimiser les risques de mauvaise surprise et vous assurer de ce qui est effectivement vendu.

Finalement, si vous ne voulez pas que votre entreprise vacille au premier coup de vent, construisez-vous une fondation et une charpente juridique solide et adaptée à vos besoins!



[1] Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec, Édition 2008, ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation.

< Retour à la liste

Saviez-vous que…

Il y a plus de 25 ans, afin de pouvoir intervenir dans les dossiers d’immigration urgents, le gouvernement fédéral a instauré des quarts de garde sur une base volontaire à ses employés juristes. Ces derniers pouvaient s’inscrire à ces quarts de garde, ce qui assurait leur disponibilité et leur présence le soir après les heures de travail ainsi que la fin de semaine. La rémunération habituelle de ce service était des primes d’heures supplémentaires ou bien des congés payés pour les heures de garde.

Go

Du nouveau

MSI Global Alliance ajoute une firme d’avocats au Canada

Go

Droits réservés 2018 © Bernier Beaudry inc.   |   Agence Web, marketing et multimédia : Image de Mark, marketing stratégique